La collectionneuse de miniatures

miniatures-1

J’avance à pas comptés, mesurés, déséquilibrés. Je collectionne les petites choses sur le bord des chemins que je traverse, sans vraiment y penser. Parce que l’instant le veut, puisque le temps est nécessaire, pour que la rareté subsiste un peu plus longtemps au fond de mes poches. J’épingle des petits morceaux de chaos, de végétaux, de nature miniature, et je collectionne les infinis minuscules.

miniatures-2

miniatures-3

miniatures-4

Je me penche sur ces miniatures en laissant craquer mes genoux et plier ma colonne jusqu’à effleurer le sol, jusqu’à rétrécir et me cacher aux yeux du monde. Je deviens Alice – mais chaque bouteille que je trouve me rend plus petite encore.

miniatures-5

miniatures-7

miniatures-8

J’espionne les petites choses et j’évite les grandes ; je disparais peu à peu, feuille après feuille, dans ce long hiver qui me protège comme un cocon de glace. Dans mon esprit solitaire les mots s’effritent comme de la dentelle, et ne laissent place qu’à un silence feutré, où nulle voix ne s’élève.

miniatures-6

miniatures-9

Je n’ai nul besoin de parler, car nul humain ne m’entoure.

Cambox Isis : la caméra sport dédiée à l’équitation, en test

cambox2

Courir après des poneys récalcitrants dans la boue n’empêche pas mon goût pour les gadgets high tech… y compris à cheval. J’étais déjà adepte du couple smartwatch Pebble + app Endomondo sur mon iPhone, histoire de suivre les parcours & les vitesses à cheval, mais me voici maintenant dotée d’une caméra dédiée à l’équitation, la Cambox Isis. On ne se refait pas.

Pourquoi celle-là ?

J’ai déjà testé des GoPro, et assimilées. Je suis propriétaire d’une petite caméra sous-marque à pas cher, qui filme très bien, que je peux emmener en mer sans souci. Je ne sais pas ce que ça vaut sur le long terme, mais pour l’utilisation que j’en fais c’est suffisant.

Oui mais à cheval, c’est un peu différent. On a envie de faire de belles images, mais est-ce qu’on a envie de se coller un harnais sur la poitrine et filmer ses mains dans la crinière ? Pas ultra passionnant. Et se hisser une antenne-relais sur le haut du crâne ? Ressembler à un voleur de couleur de Kodak, très peu pour moi. Et je ne vous raconte pas la tête de l’ombre portée sur le montage final…

kodak2

La petite caméra made in France by e-molab – made in Nantes, même, ça rappellera quelques souvenirs au passage – est optimisée pour les cavaliers, à tout point de vue. Forcément, ça m’a intrigué, et forcément, après de longues tergiversations avec moi-même et mon portefeuille, j’ai craqué.

Cambox Isis caméra équitation

Cambox Isis : fiche technique

Poids : moins de 50 grammes
Type de finition : Finition mono-couleur, toute noire
Carte mémoire : micro SD
Durée d’enregistrement : Environ 1H15 à 1H30
Type de batterie : Batterie intégrée, Lithium-iom
Système de fixation : livré avec une attache VELCRO autocollante
Mode : HD720P
Résolution vidéo : 1280 * 720 pixels
Format du fichier vidéo : Format AVI
Capteur CMOS : 5 Millions de pixels
Nb d’images par secondes : 30 images / secondes
Inclinaison de la lentille : Oui, lentille sur rotule inclinable de 40 °, immobilisation par 2 vis.
Angle prise de vue : Objectif grand angle de 170 °
Microphone intégré : Oui, micro HD intégré
Indication sonore : Oui Allumage extinction, enregistrement, pause
Témoin lumineux : Oui, 2 témoins; Rouge : indication charge de batterie, Bleu : indication état de la caméra
Prise USB plug & play : permettant la recharge de la batterie et le transfert de vos fichiers
Etui / housse de rangement : Oui, livré avec étui coque rigide
Accessoires : Livré avec cordon USB, lingette de nettoyage, notice d’utilisation en français
Garantie constructeur : 12 mois pièces & main d’œuvre

Prix : 245,99€

(au 25 janvier 2016 sur l’eshop)

Package Cambox Isis caméra sport équitation

(Le pack à la réception. Photo : e-molab)

Premières impressions

Aussitôt reçue, aussitôt testée.

 

On y va ?

Une vidéo publiée par @lucifugae le

La Cambox Isis est un petit matériel assez déstabilisant pour moi : pas de boutons partout, pas d’options, pas de logiciel, pas de personnalisation ou paramétrage côté image. On l’installe sous sa visière, on appuie sur le bouton, et c’est parti…

Sa simplicité me joue encore quelques tours aujourd’hui, et comme je ne lis jamais les notices qu’en diagonale bien que celle-ci ne fasse pas une demi-page, j’ai eu quelques moments de flottements. Par contre pour ceux qui n’aiment pas s’enquiquiner, c’est un peu le pied.

Le vrai point positif de cette Cambox Isis c’est sa légèreté. 50 gr sur une visière c’est absolument rien ; au contraire d’une GoPro ou assimilé,  celle-ci se fait immédiatement oublier. Et du cavalier, et de ceux qui le croisent… puisqu’il est vraiment difficile de l’apercevoir, bien cachée sous le casque. L’impression 3D permet une légèreté maximale, et c’est un vrai bon point dans ce type de sport. Et côté sécurité, c’est bien mieux, notamment en cas de chute… (ce qui n’arrive jamais bien entendu)

Pour avoir essayé de placer une caméra sport un peu n’importe où sur moi ou sur le cheval, j’ai abandonné rapidement. Là je scratch, et basta, c’est parti… et quand je rentre, je l’enlève et la remet au fond de ma poche.

L’autonomie n’est pas trop mal non plus ; en filmant des petites séquences, elle me fait 2 bonnes balades, soit à peu près 3 ou 4h. Je ne la laisse bien évidemment pas allumée tout le temps. Le bip est discret – même pour les chevaux un peu nerveux – et il n’y a pas de led clignotante sous la visière, uniquement une du côté cavalier pour indiquer si elle est allumée ou en train d’enregistrer.

Bref, facile & pratique à vivre.

Il y a néanmoins quelques points négatifs selon moi, notamment sur la qualité d’image. Surtout parce que la Cambox Isis commence à prendre un peu d’âge, et que le matériel pour filmer / photographier évolue extrêmement vite. C’est du 720P, pas du 1080, et ça fait une vraie différence…

La balance des blancs n’est pas impeccable non plus, ça tire vite sur le vert, et ça crame régulièrement. On peut jouer avec un peu de post-traitement, si on a envie de s’embêter, pour contrer l’aspect verdâtre mais pas recréer ce qui n’est que de l’espace blanc (et qui risque devenir franchement rosé à l’export si on compense un peu trop… ou maladroitement, ce qui est mon cas). En tout cas elle n’aime pas tellement les sous-bois, mais en environnement lumineux, elle fait parfaitement le job.

Le dernier point négatif, c’est la profondeur de champ, assez courte. C’est une caméra très bien pour les sports équestres type cross ou CSO : on voit bien les barres arriver, tout est calé sur les oreilles du cheval et le sol, pas de souci. Par contre quand on est une baladeuse comme moi, pour montrer les jolis paysages au loin là-bas, ça devient vite beaucoup plus compliqué. Et cette netteté n’est pas réglable, la lentille est fixe.

Allez, une petite vidéo de dimanche dernier avec quelques galops sur la plage à la clé :

Balade à la plage avec Sinji & Simbad – janvier 2016 from Lousia on Vimeo.

Verdict ?

En fait, c’est une question très personnelle : il n’y a pas de réponse absolue. Chacun se fera son idée, selon sa propre utilisation et le budget qu’il a envie de mettre.

Pour moi, cette Cambox Isis est très bien car elle répond à mon utilisation et à mes attentes : un matériel léger, facile à vivre, que je peux utiliser sans y penser et qui ne me gêne pas dans ma pratique équestre.

Pour d’autres, le ratio qualité / prix ne sera pas intéressant, car la Cambox Isis reste chère (250€ quand même !) alors que l’on peut trouver des copies de GoPro ou de l’occasion en HD 1080P pour ce prix.

Cela dit son avantage de taille & de forme dépasse pour moi ces soucis.

Une version HD1080P serait parfaite, pour que le matériel évolue avec les attentes du marché, et se fasse une place de choix parmi les cavaliers de tout poil, qu’ils sautent, qu’ils randonnent ou qu’ils trekkent… et peut-être au-delà des seuls cavaliers. Parce que sa discrétion & sa légèreté sont de vrais atouts !

Mais patience… La fin d’année pourrait apporter de bonnes nouvelles à ce sujet.